Radios et religions en Afrique subsaharienne


Une audiosphère confessionnelle avec ses modes de production, ses logiques informationnelles, communicationnelles, commerciales, partenariales et sociales propres, s’invente en Afrique subsaharienne dans la longue durée. Les formes professionnelles qu’elle prend au Benin, au Burkina Faso, au Ghana et au Togo, son « potentiel encore largement inexploité » préoccupent Étienne Damome depuis sa thèse soutenue en 2007 (Radios et religion en Afrique : information, communication et/ou prosélitysme.  Analyse comparée des cas du Bénin, Burkina-Faso, Ghana et du Togo, thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication, Université Bordeaux 3). Ce livre élargit sa perspective terrain en y incluant le Kenya, la République démocratique du Congo, la Tanzanie. Aux détours des analyses, il ne manque pas de bifurquer par l’Afrique du Sud, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, le Nigéria. Il ambitionne de « caractériser les usages que les institutions religieuses font des médias, les fonctions qui leurs sont assignées, ainsi que la communications spécifique développée, et les discours élaborés » .

 

Auteur : Etienne Damone

Bordeaux, Presses universitaires de BordeauxParution : 2014