Kriss : La sagesse d’une femme de radio


Dans deux minutes, l’antenne. Moment délicat où l’invité se décompose. Ses mains tremblent. Le faire rire. Où ai-je mis ma fiche ? Le distraire. Lui dire deux mots pour qu’il sente que j’ai compris ce qu’il vient défendre. Tenter une question comme on trempe un orteil dans la mer. Faire une gaffe, renverser mon verre, bafouiller, qu’il sache que c’est permis. Essais de voix. je mets mon casque. Mon casque c’est ma maison, mon cocon. J’écoute fort, à l’intérieur du son. J’entends les fêlures de sa voix, son souffle. Tout s’entend, la voix mouillée, la voix qui tremble, celle qui sourit, qui réclame. Les plaintes les plus lointaines sont inscrites dans la voix et les rires de l’enfance. Toutes ces voix qui s’envolent, invisibles et réelles. Est-ce bien raisonnable de déranger un satellite pour nos élucubrations ? Surtout ne jamais se poser cette question avant une émission.

 

 

 

 

 

Auteur : Kriss

Editeurs : France Inter/L’oeil neuf