Cahier N° 89 Juillet – Septembre 2006


Num.risation_20160620 L’ANNÉE RADIOPHONIQUE 1956

 Dossier établie par Bernard Lauzanne




Bernard Lauzanne : A la fin de la décennie Porché, la RTF s’oriente comme les     « périphériques » vers une radio vivante

L’Année Radiophonique 1956 au jour le jour

Marc Martin : L’année où la radio s’impose dans le grand reportage de crise

Maurice Siegel : Les premiers soucis politiques d’Europe n°1

Jacques Sallebert : Le correspondant de la RTF à Londres au cœur d’une affaire            d’État

 

  LA RADIO ET LA GUERRE D’ALGÉRIE

Antoine Sabbagh : La propagande à Radio Alger

Une direction régionale pas comme les autres…

Benjamin Stora : Comment le F.L.N. écoutait la radio

Suzanne Frère : L’écoute de la radio dans le bled

Bernard Lanot : Les émissions en langue arabe, une exception radiophonique française

Maurice Siegel : Claude Terrien, déchiré par le drame algérien, était « la conscience » de notre rédaction

 

LA DÉCOLONISATION  DES ONDES

Radio Maroc, une transition orageuse

Radio Tunis, indépendance et propagande

Radio France Asie, la fin des émissions

Radio Brazzaville, un poste national français

Guy Robert : La SORAFOM, un réseau rénové pour la France d’Outre Mer

 

LA NOUVELLE SAISON 1956-1957 SOUS LE SIGNE DU DIRECT

Louis Merlin : « Vous êtes formidables », une émission qui remue les foules

Guy Robert : Une émission quinquagénaire « Le Masque et la Plume

Elvina Fesneau : Le « Solistor » premier récepteur français à transistors

 

TROIS JOURNÉES DE PROGRAMMES

_______________________________________________________________________________

LA MUSIQUE A LA RTF

Christophe Bennet : Henri Dutilleux et la radio

Fabienne Lacourbas : l’Ensemble vocal Marcel Couraud (entretien avec Robert Prot)

_______________________________________________________________________________

ILS ONT FAIT LA RADIO

Michèle de Bussière – Gilbert Cazeneuve – Marina Grey – Julien Maigret – Anna Marly – Claude Maupomé  –

Claude Mettra – Georges Penchenier – Claude Picard – Édouard Sablier – François Vercken

___________________________________________________________________________________